Archives du mot-clé 3 de 5

mascarades-champlain-3

Sur les planches

Nous prenons du temps aujourd’hui pour faire le point avec les Mascarades. Un article de notre journaliste culturelle: Catherine Pétrin.

Sur les Planches!

Fans du 10e Art vous avez sans doute remarquer la situation actuelle chez Les Mascarades. 3 victoires dont 2 blanchissage lors de leurs dernières représentations. Visiblement les troupes du Dramaturge on l’air d’avoir trouvé la fougue et la vigueur d’acteur de renom! Trônant présentement au premier rang de la ligue blanche, l’équipe commence à connaitre le succès. J’ai rencontré le Dramaturge dans un ambiance décontractée afin de m’entretenir sur les succès de l’équipe et son futur.

-Catherine Pétrin: Ha mon cher Dramaturge, merci infiniment de me recevoir!

-Le Dramaturge: Mme Pétrin me voilà fort ravie de ce futur entretien! Vous savez j’ai peu l’occasion de m’entretenir avec d’autres gens hors de notre Organisation!

-CP: Dites-moi mon cher comment expliquez vous vos derniers succès? 3 victoires c’est bien!

-LD: Le succès s’explique avec le travail assidu et l’acharnement. Mes acteurs on travaillé fort leurs textes, leurs jeux sur les planches c’est visiblement améliorer. Même que je dirais que mon talent à la barre c’est aussi améliorer.

-CP: Vous voulez dire?

-LD: Mon talent pour diriger une bande d’acteur est difficile, plus ces derniers gagnent en qualité, plus ils gagnent de l’entêtement. Les petits caprices d’acteurs sortent. Ce n’est pas une question de contrôler leurs entêtement! Il ne faut pas supprimer cet entêtement, mais mon travail est de redirigé ces caprices en matériel constructif!

-CP: Je vois… Donc si une de vos actrices demandent de se faire pomponner par Dame Toinette après chaque arrêt de jeu, vous tentez de changer ça en matériel constructif? Heu?

-LD: Bon exemple, Ophélie est reconnue comme étant coquette et aimant beaucoup la beauté (vous devriez voir son casier…) Nous avons une entente la direction et elle. Aucun pomponnage lorsqu’elle est sur les planches du pitch, par contre lorsqu’elle est sur le banc dame Toinette et ces acolytes Gary et Brandon s’occupent exclusivement d’elle! Je peux vous garantir, qu’elle est aux petits soins cette coquine Ophélie!

-CP:  À ce point?

-LD: Ho ma chère Catherine, finissons cet entretien et je vous demanderai à Gary et à Brandon de vous faire une prestation privée, je vous garantie que vous comprendrez notre interprétation du 10e Art!

-CP: Parlant du 10e Art, vous en parlez vaguement sans jamais élaborer. Dites-en moi plus!

-LD: Le 10e Art se découvre, je pourrais vous en faire une dissertation de 20 pages afin de vous l’expliquer, mais vous vous retrouverai aussi bredouille que maintenant! Le 10e Art et ces stimulations se vivent, les livres ne vous apprendront rien! Venez maintenant, visiblement une séance sensorielle avec Gary et Brandon vous ouvrirons des portes!

-CP: Oui oui mais le futur de l’équipe? Le reste de la saison?

LD: Le futur et le reste de la saison  est devant nous, vivez le moment présent car le futur est intangible et le présent est éphémère. Vivez maintenant, on verra pour la suite! D’autres représentations viendront! Maintenant passons à votre spectacle privé! Gary! Brandon! Allons les garçons, venez voir madame Pétrin! Je suis convaincu que vos arguments culturelles et votre maitrise de la langue lui feront le plus grand bien!

CP: Hihihihi

Message de la direction: nous avons remarqué qu’au retour de cette entrevue, notre collègue Catherine était beaucoup plus souriante qu’à l’habitude. Après tout à l’interne nous avions à l’interne un sobriquet pour Catherine: Catherine « Purin » Pétrin…. [Heu est-ce que j’ai vraiment écris ça moi là…. Fuck je viens d’appuyer sur Envoyer]

komodo

compte rendu du 1er mois

voila que le 1er mois de la saison IX vient de finir!

Le 1er bilan pour le Komodo est relativement satisfaisant…7 matchs de joués! 4 victoires et 3 nulles. Si on prend compte de la dernière saison. On est rendu a 11 matchs sans avoir subit la défaite ! Je sais que plusieurs équipes aimeraient etre dans la meme situation ! Mais ce qui importe au Komodo,ce n’est pas tant les victoires, mais bel et bien comment ils se comportent sur le terrain !

Les 2 premieres semaines n’étaient pas vraiment a la hauteur des attentes, dû a la qualité des joueurs en place et de la manière qu’ils ont fini la dernière saison… Mais comme toutes les bonnes équipes, la crème fini toujours a remonter a la surface.. dont le réveil du joueur étoile et future membre du temple de la renommé TAKAL! Qui as su élever son jeu d’un cran. Qui as permis d’aller chercher de gros points au classement.

Pas moins de 7 parties joués dans les 3 premières semaines ! Mais… malgré la grande disponibilité du Komodo.. pas beaucoup d’équipe qui se bousculent pour affronter le Komodo !

LE KOMODO FONT IL PEUR AUX AUTRES ÉQUIPES???????

Le propriétaire Peltyer ne croit pas que sont équipe fait peur aux autres club de la KSGL.

Non je ne pense pas que mon équipe fasse peur aux autres clubs ! Ce que je pense, c’est le fait qu’ont soient en début de saison est un gros risque de jouer contre nous… question stratégique ? Peut-être !! Mais ont est impatient de rejouer a nouveau contre n’importe qu’elle équipe.. que ce soit de la Blanche ou la Noire ! Ont veut seulement jouer!!!! La pire chose pour une équipe de 1er plan, c’est l’inactivité !! Ont ne veut pas que nos joueurs se rouillent…

ALORS! Y’A TU DES ÉQUIPES QUI SORTIRONT LEUR TÊTE DU SABLE POUR METTRE LEURS ÉPAULETTES ET CRAMPONS POUR NOUS AFFRONTER ?????

QU’ELLE ÉQUIPE FERAS SUBIR UNE 1ere DÉFAITE AU KOMODO ?

Présentement il as seulement 2 autres équipe invaincues dans la KSGL : Le Buzz et les Démons

Les Sauriens poursuivent leurs descentes dans le fond de la noire

sauriens_cs6_final-corr-01-copy

img_3640-1Quel sévères dérouillées, les Sauriens en ont mangés toute une dimanche soir dernier, alors qu’il affrontaient les Sauvages à domicile. Suite à sa rencontre de taverne, Percy avait comme promis aligné Helmut Wulf sur la ligne de mêlé, mais un blitz plus tard… Bye, bye, Helmut. Et c’est alors que commenca l’alignement des blessures, avec pas moins de 12 sorties et 2 KO au 16e tour, une moyenne de 0,875 sorties par tour, oui mesdames et messieurs par tour, pas par match !!! On voit ici le seul survivant à la partie qui a accepté de poser fièrement devant le clan Sauvages en fin de partie en bon esprit sportif et de camaraderie.

img_3641

Pour se relever de ses émotions, un 2e match envers les Démons fut plutôt rafraîchissant… La première demie était quasiment en faveur des Sauriens qui après avoir raté un ramassage de balle… donna un première touché au Démons et en 2e demi, les Sauriens ont sous estimé la capacité de percer la cage du clan adversaire, ceux-ci mettant par terre Enazo, la brèche était ouverte… et on connait la suite.

Les Avariés se réveillent et c’est douloureux…

Bonjour chers lecteurs et lectrices de cette publication vidange.

Notre reporter vedette Joe Lacanne a suivi les faits et gestes des Avariés dans les derniers jours.   Aujourd’hui nous avons le bonheur d’assister au réveil des vidangeurs.  Nous attendions les Salopards avec conviction et crainte en même temps.   Des assassins, des witchs et des blitzers…ouille que cela peut faire mal.  Devant cette équipe gonflée, Bilbon The Dark avait le droit aux primes de match…

Joe:  Bonjour M. The Dark.   Un magicien… me semblait que cela ne vous intéressait jamais et que c’est anti-sportif…

Bilbon:  Ouin ben il faut ce qu’il faut… nous n’avons pas eu de succès dans les derniers matchs… alors pourquoi pas essayer le tout…

Joe:  Ben y faut dire que juste les imbéciles ne change pas d’idée. On verra bien ce que ça donnera.

Le match commence avec un botté des Avariés qui fût déplacé par les vents de Vanier.  Le ballon termine sa course à quelques mètres de la ligne de mêlée.   Rapidement les Salopards prennent possession du ballon et tente de le protéger.  Soudainement, Beonath le gros guerrier devant le jeu lâcha un call vers le banc…   Magicien!!!  Magicien!!!  Le vieux mage Ridiculus leva la tête de son grimoire et vu que la boule de feu serait de mise…  Premier tour le ciel se rougit et bouuum… Une énorme boule de feu heurta gravement le porteur du ballon et 2 autres joueurs elfes noirs.   Résultat fulgurant perte du ballon avec le joueur sonné et deux joueurs durent prendre une civière pour rejoindre leur banc.  La partie commence et 2 sorties de faites.   Les salopards furent déstabilisés pour le reste du match.  8 sorties au total pour les Avariés dont 2 par le magnifique Beonath et Shy-Sty qui fit une magnifique sortie qui lui donnera assez d’expérience pour évoluer.   Mentionnons que ce fût la mort d’un joueur des salopards qui venait tout juste de développer sa course pour avoir  +1MV.   Mettons qu’il n’aura pas couru longtemps 🙂

Notre rapide Malark s’est occupé des touchés avec 2, mais il faut dire qu’il a dû travailler fort pour y arriver.   Les Salopards ont joué de belle façon ne rendant pas la vie facile aux Avariés malgré le fait qu’il leur manquait quelques joueurs…. ok plusieurs joueurs.

Mettons qu ce fut la semaine de Shy-Sty qui réussis 3 sorties et qui fut élu joueur du match.   Enfin, il a compris le blood bowl et espérons qu’il ne se cherchera plus sur le terrain.

Une petite période de repos sera de mise, car le match contre les démons fut très difficile et la pluie a été présente toute la rencontre. Puis aujourd’hui le physique à été mis a dure épreuve.

Sur cela, que Nuffle bénie les dépotoirs et les poubelles de notre belle ville!

Les Démons gardent le cap!

demonsLes Démons rendaient visite à la nouvelle méritocratie de la Kasse Gueule, la Cale. Les morts  y jouèrent une partie sans bavure méritant une victoire de 3 à 1 malgré la présence de Morg’n’Torg dans le camp adverse. Encore une fois, 4 stunty subirent les foudres des Démons. Le jeu du match fut sans aucun doute la guérison de Chuck Hughes qui frôla la retraite. (Sorties 4-1)

Une impressionnante foule de 40 000 personnes assista au plus grand défi de la cale jusqu’à présent. Tout se mérite chez la cale. Pour se mériter un nom, chaque joueur doit avoir muté d’une façon ou d’une autre. C’est donc en recherche d’identité que près de la moitié de l’équipe reçu le premier botté. Les gobelins voulurent surprendre avec du jeu physique, mais les Démons les attendaient de pied ferme.  Un semblant de brèche s’ouvrit au centre et Marin Dodouss s’y aventura. Il rata sa dernière esquive laissant le porteur à découvert. Will Smith libéra le ballon des griffes des gobelins. Chuck prit aussi tôt la balle. Il tenta un blitz pour se dégager des gobelins en repli, mais il n’alla pas bien loin. Un gobelin lui fit visiter son nécromancien. Le ballon se retrouva au pied de Morg. Dakini saisit courageusement la balle, puis s’enfuit comme un froussard. Quelques gobelins l’encerclèrent, mais un blitz bien exécuté lui permis de se retrouver en sureté. 1-0 Démons

Dans son plan de match, la cale avait ciblé Chuck. Dès le début de la 2e demi, Chuck fut à nouveau sorti de la rencontre. La cale voulut impliqué ses grosses brutes, mais le troll s’écroula face à Goulaga. Cette gaffe permis aux Démons de construire une cage de calibre supérieur en plein centre de la défense. Les gobelins s’y attaquèrent. Après un blitz et une esquive, Dobby Doom inscrivit le 2e touché de l’équipe.

Avec seulement quelques minutes à faire, la cale tenta une remise pour amorcer le lancer du gobelin, mais le ballon se retrouva au sol. Chuck, de retour sur pied, plaqua un gobelin sur le ballon. Après quelques rebonds, Will Smith s’en empara. Morg le blitza, mais Smith résista. Dakini vint à sa rescousse multipliant sa force le temps d’un placage. Will esquiva et tenta sa première passe en 4 saison. Dobby Doom l’a reçu et marqua son 2e touché du match.

Avec quelques secondes à jouer et le sort du match scellé, Tyrrion y alla d’un botté d’une puissance exagérée qui rebondit dans la foule. Marin DoDouss fut choisit comme porteur et donc comme projectile. Morg n’Torg lui fit parcourir les 2 tiers de la distance dans les airs. Le pauvre gobelin réussit un atterrissage en catastrophe. Après quelques esquives de routine, Marin sauva l’honneur de son club en inscrivant le touché du match!

C’est un programme double qui attend les Démons ce jeudi. En évitant la défaite, les Démons pourraient prolonger leur séquence sans défaite à 13 matchs. Nous sommes loin du record des légendaires Hipsters, mais qui pourra éteindre le brasier démoniaque avant qu’il n’embrase la ligue en entier?

canons-titville

LE CHARLEBOURGEOIS GENTIL OGRE

ÉCHOS DES PRO FONDEURS Le Fanzine des Canons de Titville

Conversation captée à leur insu par un partisan, Janbatinse Molle-Hier, dans un bistro du Vieux Québec tard samedi soir dernier, après la défaite des Canons contre les Avariés, alors que nos commentateur et analyste Vince Globulo et Otto Mégalow discutaient autour d’une Bloodweiser. Du Grand Art!  Pour amateurs seulement.

Otto Mégalow — Vince, il faut que je te fasse une confidence. Je suis amoureux d’une personne de grande qualité.  Elle vient de signer une entente de Championne avec les Canons et je souhaiterais que tu m’aidasse à lui écrire une petite carte qui pourrait lui plaire.  Je pourrai la lui remettre si jamais elle vient jouer pour nous-autres.

Vince Globulo — Alors tu veux ça en vers ou en prose?

OM— Non, pas de prose, ni vers.

VG — Mais tout ce qui n’est pas de la prose, est en vers; et tout ce qui n’est pas vert, est rose.  Comme on se parle maintenant, c’est de la prose.

OM — Ça fait donc plus de vingt ans que je dis de la prose, sans que j’en susse rien?  Bon, merci pour l’info.  En fait, je voudrais lui dire: Belle Morgane, tes gros yeux me font languir d’amour; mais je ne sais pas trop comment l’exprimer d’une manière galante, tu vois.

VG — Tu voudrais mettre que les feux de ses yeux réduisent ton cœur en cendres; que tu souffres jour et nuit pour elle les violences d’un…

OM — Non, non, non, c’est pas ça que je veux; je ne veux que ce que je t’ai dit: Belle Morgane, tes gros yeux me font languir d’amour.

VG — Il faudrait bien développer un peu, non?

OM — Non je te dis, je ne veux que ces paroles-là, dedans; mais tournées à la mode, bien arrangées comme il faut.  Peux-tu me dire un peu, pour voir, les diverses manières dont on peut les mettre.

VG — On peut les mettre premièrement comme tu le dit: Belle Morgane, tes gros yeux me font languir d’amour.  Ou bien: D’amour languir me font, belle Morgane, tes gros yeux.  Ou bien: Tes yeux gros d’amour me font, belle Morgane, languir.  Ou bien: Languir tes gros yeux, belle Morgane, d’amour me font.  Ou bien: Me font tes yeux gros languir, belle Morgane, d’amour.

OM — Ouais c’est bon, c’est bon…  Mais laquelle est la meilleure?

VG — C’est celle que t’as dite gros bêta: Belle Morgane, tes gros yeux me font languir d’amour.

OM — Ah ouais?

VG — (Gorgée) Ahhh! …Ouais.

OM – (Gorgée) …Ouais, ouais, ouais.

buzz-hsc

Le Buzz étourdit la Kasse Gueule

HSC – Il y a un Buzz dans la Kasse Gueule, juste pas celui attendu par tout le monde.

« Je pense pas qu’on se se’ait choisit pou’ fai’e un tou’ du chapeau, » a affirmé le capitaine Flocon à la suite de l’étonnant parcours de trois victoires sans faute de l’équipe Ogre.

Le colosse leader du Buzz s’est déjà cimenté plusieurs fois sur le jeu, mais aussi à la tête du Buzz, en affichant une capacité d’analyse qui laisse régulièrement les défenseurs – et ses coéquipiers – pantois.

« Sa capacité d’analyse s’est accélé’ée au cou’s des de’nie’s matchs » nous a précisé le coach Hum. « Je pense qu’il peut enco’e ajouter de la vitesse. Combien ? Je sais pas. Il a beaucoup d’espace pou’ deveni’ meilleu' ».

Avec quelques matchs sous la ceinture, coach Hum commence à mieux saisir les réalités du Buzz lors des situations de jeu les plus chaotiques.

« Déjà, on fait face à un défi. Pour beaucoup de ga’s, si leu’s pieds font quelque chose, leu’s mains font rien, » a dit Hum. « Si leu’s mains essaient de batt’e un plouc, leu’s pieds font du su’ place. Pendant ce temps-là, on pe’d de la vitesse. On doit deveni’ davantage multitâches. »

Acte I – Un Choc pas si cruel

On apprend de nos erreurs, mes acteurs connaissaient pourtant leurs textes, on devra mieux improvisés la prochaine fois!

-Le Dramaturge

Lundi soir les Mascarades ont reçu la visite des Aspartant sur les planches du Théâtre Imaginarium dans le quartier Champlain. La rencontre que nous avions qualifié de Choc Cruel n’a finalement pas été si cruel que cela.

18 000 supporteurs, dont 12 000 fervents supporteurs de l’équipe locale ont assisté à ce spectacle inaugural. L’Aspartant sont venus avec une formation plus légère de deux joueurs, ce qui à eu pour effet de permettre au coach Austère Astaire de se payer les services d’un mercenaire Blitzers, de la vedette Helmut Wulf et un magicien.

La première demi à commencé à l’attaque pour les acteurs/joueurs Elfes Noires. À la moitié de la mi-temps, Prospero le blitzer des Mascarades à marqué son deuxième touch down de la saison et ce après avoir reçu une passe de son collègue Macbeth. Un beau travail d’équipe. La seconde moitié de la mi-temps, l’Aspartant à tenté tant bien que mal de mettre en échec l’attaque des troupes spartiates sans succès. Aimery Stan Siette le receveur des Aspartant à créé l’égalité pratiquement au dernier tour. Laissant un tour aux Mascarades pour tenter un jeu offensif, pas assez de temps pour provoquer un jeu miracle.

La deuxième mi-temps à été ordinaire pour les troupes elfiques, il ne faut pas la qualifié de tragédie, mais plutôt de comédie pseudo-sportive. L’attaque humaine avec l’aide d’un fou furieux équipé d’un sécateur de démembrement à évoluer tout au long de l’engagement de la seconde moitié, doucement en forme de cage vers la zone des buts. Tel un bulldozer alimenté à la sueur viril spartiate, avançant doucement mais surement. Devant une telle machine offensive, les acteurs elfiques on tenté tant bien que mal d’attaqué les coins de cette machine, pour la ralentir, mais en vain.

Une défaite pour les Mascarades sur leurs propres planches!  À quand la prochaine représentation? Surveillez la programmation!

Les Démons s’établissent comme favoris

demons-83

C’était un match joué pour l’honneur et les fans eurent l’honneur d’assister à un feu d’artifice entre ces 2 équipes. Chacune jouant son style de jeu à la lettre, c’est le style violent des Démons qui sorti vainqueur 2 à 1 au score et 3-2 aux sorties. 

Comme les gentlemans qu’ils sont, les Démons offrirent aux Rangers d’engager les hostilités. Frappant tôt et fort, les Rangers sortirent Atila et Rita Marga du terrain. Quelques elfes envahirent la zone adverse. Ramsès blitza Belladone dès qu’il le put. Le ballon resta en jeu, mais pas le joueur. Les Rangers passèrent le ballon en fond de terrain et battirent un écran digne de ce nom. Chuck le fracassa en envoyant Tabac au banc. Chuck, en feu par les temps qui court, fit visiter la foule à Dina Colada. Déterminer à faire cesser ce massacre les Rangers envoyèrent Chuck rejoindre Dina. Par contre, cet effort physique ouvrit une brèche aux morts-vivants. Les Rangers durent en finirent avec leur touché y allant d’une acrobatique remise suivit d’une passe alors que le porteur n’aurait pu que trotter jusqu’au bout. La foule était en liesse.

Au tour des Démons d’attaquer! Chuck, enragé d’avoir quitté le terrain, poursuivit son brasse camarade. Les zombies et les momies engagèrent autant d’elfe que possible détournant l’attention du ballon. Alors que les Rangers s’embourbaient, Dobby Doom fila le long de la ligne de touche. Personne ne pu le rattrapper! 1-1 à la mi-temps.

Dès le début de la demi, une blessure dévasta la défense elfique. Groot fut envoyé au douche par Toutankhamon. Sans leur pilier, les elfes quittèrent le terrain à un rythme incroyable. Avec 6 tours à jouer, il n’en restait que 6. Démontrant leur courage, les elfes se lancèrent à l’intérieur des cages malgré tout. Les cris de douleur se multipliaient. Taro, n’en pouvant tout simplement plus, se jeta au sol simulant une commotion. Les gardes de Dobby Doom trouvèrent le tout hilarant. Absinthe saisit sa chance et plaqua Dobby Doom. Malheureusement, il jongla avec la balle. Will Smith se ressaisit et escorta violemment Absinthe hors du terrain. Seulement 2 elfes tenaient debout. Chuck prit le ballon et compléta un match bien rempli en inscrivant le touché victorieux. Dans les dernières secondes du match et n’ayant pas le temps de marquer, les Rangers sautèrent à 4 sur Legolas Morte Feuille et mirent fin à ces jours.

Avec 2 victoires face à des rivaux potentiels en Classique, les Démons affichent leur couleur. Ils seront les favoris pour remporter le trophée et rien de moins que le championnat sera considéré un échec!

Bonne fin de saison à tous!

Repêchage VIII – Le top 3 de l’Aurore

Le repêchage est terminé et les concierges en sont à faire le ménage. Si nos Rapides ne nous ont rien réservé d’époustouflant (hormis Pistil, un joueur qui viendra renforcer la défensive) certaines autres équipes ont davantage trouvé le moyen de briller. Voici notre Top 3 des équipes qui ont bien fait lors du Repêchage VIII… ainsi que nos mentions honorables et bof.

Position 1  : Ticasques

ticasquesLe management des Ticasques a mené des négociations du tonnerre afin d’améliorer ses positions au repêchage. Leur récolte finale fut de six espoirs, incluant le premier choix au total de la livrée VIII. C’est ainsi que Poilvache et sa formidable tronçonneuse feront vraisemblablement le saut très prochainement dans la grande ligue… nous parions même avant la fin de la saison.

Poilvache : Trois-Quart, Tronçonneuse, Arme Secrète
Saintronc : Trois-Quart, Écrasement
Bruxellis Pullulat : Coureur, Pro
Vitali Glace : Lanceur, Costaud
Col. Hans Landa : Berserker, Manchot
Brosse Lee : Trois-Quart, Blocage Multiple

Position 2 : Charcutiers

charcutiers-1Les Charcutiers ont fait de beaux échanges en entrée de jeu et se sont même retrouvés, l’espace d’un instant, avec huit choix au repêchage. Sans nécessairement claquer un coup de circuit, ils ont repêché une très intéressante profondeur au poste de Centaure Taureau, accompagnée d’un embryon de jeu de passe chez les Hobgobelins. Notre seule déception est qu’ils aient préféré repêcher un second lanceur plutôt qu’un receveur de qualité.

Dobeliou Bush : Centaure Taureau, Garde
Bellebrune : Centaure Taureau, Esquive en force
Mourn Blade : Hobgoblin, Esquive
Scions DuJambon : Hobgobelin, Lancer Précis
Elric Goslayer : Hobgoblin, Lancer Précis

Position 3 : Faucheurs

faucheursLes Faucheurs sont partis à la pêche et la tactique fut possiblement très payante avec une récolte de cinq poissons. On plaint déjà l’équipe qui devra se farcir toutes leurs cartes Dirty Tricks en un seul match d’importance. De l’autre côté, l’espoir Hulk Hogan est aussi resté pogné dans les filets de l’équipe. En coulisses, la direction a frénétiquement tenté d’échanger le pauvre contre un autre poisson… on parie que ça ne fera pas un très bon effet sur le moral du joueur.

Hulk Hogan : Zombie, Lancer Précis
Cinq Poissons d’avril

Mention honorable : Sauvages

sauvagesComme toujours, la direction des Sauvages s’est faite très discrète, mais c’est parce qu’elle était bien concentrée. Sans nécessairement casser la baraque, on a noté leur efficacité à se dénicher, tard dans le repêchage, quelques joueurs « hors normes » un poil fonctionnels… dont le Golem de Chair Moly Teau, un projet certainement à très, très long terme.

Cucugnan : Zombie, Blocage
Couillet : Zombie, Projection
Moly Teau : Golem de Chair, Anticipation
Nasturtium : Zombie, Nerfs d’Acier
Marché DuStore : Goule, Animal Sauvage

Mention bof : Templiers

templiersDans une manoeuvre non sans rappeler celle des Khorneflakes lors d’un repêchage passé, les Templiers ont échangé tous leurs choix pour être dans le top 5 du repêchage et mettre la main sur… Wakefield Jaraman, un Blitzeur avec Nerfs d’Acier. Même le bougre classé dix-huitième par la Centrale de Repêchage ne s’y attendait pas ! Espérons qu’il soit capable de jouer sous la pression venant avec son rang de sélection !