Archives du mot-clé 4 de 5

Les stéréotypes persistent sur les terrains de blood bowl

Les ogres du Buzz seront nombreux à se précipiter sur les terrains de blood bowl, cet hiver. Au moment où ils secoueront leurs adversaires dans l’espoir de trouver ceux qui se cachent derrière leurs potes, il y a fort à parier que peu d’entre eux se préoccuperont de savoir si leur poupée de chiffon est rose, jaune, rouge, verte ou noire.

Pourtant, nombreuses sont les équipes qui séparent leurs joueurs en tailles et en couleurs.

« Ce n’est pas que ça me dé’ange quand les joueu’s sont séparés de cette manière. C’est plutôt quand un joueu’ de petite taille est cantonné dans une seule position et quand la ve’sion g’os tas est systématiquement plus violente, ça, pa’fois, ça me dé’ange », a soulevé le coach Hum du Buzz.

Selon la directrice scientifique du Réseau des études féministes, Franzine Lacarie, qui a participé en 2017 à l’élaboration du document Les snotlings ont-ils un sexe?, les coachs de blood bowl sont peut-être entrain de prendre conscience du problème, mais que ça n’est pas encore suffisant pour changer les stéréotypes.

« C’est toujours une vision de coach. Je pense. Le coach a une vision du joueur. « Ah, il est mauve et feluet, très girly. On va lui faire porter le ballon. » C’est correct, il peut aimer tout ça, mais peut-être aussi qu’il en a son tas. Faisons-lui donner des taloches et voyons ce que ça va donner. Je pense que c’est possible d’explorer ailleurs. »

Pour le coach Hum du Buzz, être un snotling, c’est être en période de découvertes intenses et c’est pourquoi il est important de ne pas les limiter à un seul style de jeu.

« J’ai enco’e des joueu’s qui che’chent le vestiai’e des og’es et le vestiai’e des snotlings. On leu’ dit: « Mais non, tout est mélangé ». Tout le monde, ici, est toujours mélangé. »

une année 2017 fructueuse pour le Komodo

Apres leur victoire en final de la Coupe Noire,le Komodo continue sur cette lancée en cette saison IX.

Apres un début de saison chancelant avec 3 victoires et 3 nuls apres les 6 premiers matchs.Le Komodo as su rebondir de belle facon en alignant 7 victoires de suite..Don la victoire de la Classique d’hiver! Et sans oublier les 3 dernieres grosses victoires de suite face a des équipes de tete (Buzz,Démons,Sauvages) pour enligner une séquence de 17 matchs de suite sans défaite…

MAIS QUI ARRETERA LE KOMODO D’ICI LA FIN DE LA SAISON?

 

D’ici las le Komodo part a la chasse aux Honneurs et Records de la KSGL!

Voici quels Honneurs et records a leurs portés!

 

Mention individuelle:

                                            Meilleur Joueurs saison IX: Takal (53xp)

Touchés: Takal (16)

 

Record individuelle en une saison:

Pts d’exp saison IX: Takal (53xp)   Record (109xp) Connie

Touchés saison IX: Takal (16)       Record (21) Takal

 

Record individuelle en carriere:

Pts d’exp: Takal (257exp)       Ancien record (223) Sonny

Touchés:  Takal (64) Record

Sorties:  Drakkox (45) 2e        Record (55) M.A. Lachance

 

Record de franchise (plusieurs saisons)

Matchs joués: Komodo (68) 2e    Record (70)  Plaies

Victoires: Komodo (36) 1er          Ancien record (32)  Chasseurs

Sorties Pour: Komodo (150) 4e        Record (212)  Plaies

Touchés Pour: Komodo (116) 2e       Record (126) Corleone

 

Équipes aux Temple de la Renommé: Avec une Coupe Noire saison VIII et la possibilité d’une Coupe pour la saison IX

Le Komodo gagne le match mais perd Drakkox

Hier soir les Sauvages affrontaient le Komodo au Tipi. Pour cette partie du temps des fêtes, le Père Noël ainsi que le Gros renne au nez rouge se sont joints à nos vedettes.

Malheureusement, le match à commencé sous le blizzard pour se continuer sous une grosse averse qui à contribuer à saboter l’esprit de Noël en donnant beaucoup de mal aux différents joueurs à attraper leurs cadeaux. D’ailleurs, en deuxième demi, les joueurs du Komodo, frustrés de ne pouvoir ouvrir les cadeaux qui glissaient entre leurs mains, s’en sont pris au Père Noël et ont démoralisé le coeur d’enfant des Sauvages en détruisant l’Esprit de Noël et en leur interdisant de faire un touché égalisateur.

Comme consolation, les Sauvages pourront ajouter le crâne de Drakkox à la décoration du Tipi. Certains diront que Grand Chef Canin s’est offert un beau cadeau!

SCORE
SORTIES

1

3

0

3

Acte VIII – Les Assaillants du Fond du Gouffre

Le Pamphlet est heureux de vous présenter cet article sur les Mascarades! Dans cette édition nous avons encore eu la chance d’aller voir une séance de travail de l’équipe dirigé par Le Dramaturge lui-même. Afin de la protéger d’elle-même et de ces pulsions, nous n’avons pas envoyé notre reporter Catherine Pétrin cette fois-ci. Nous avons plutôt envoyé notre jeune reporter recrue Maxine Dénis!

– Maxine: Ouais alors me voici devant la porte du bureau de l’équipe des Mascarades et je me permet de faire quelques perceptions auditives, l’équipe ne semble pas avoir entendu ma présence! Heureusement je suis assez stealthy comme on dit hahahaha. Alors voici une transcription des premières paroles que j’ai entendu:

– Le Dramaturge: Allons les amis, la nouvelle est tombée, c’est officiel nous allons participer pour la première fois à la classique d’hivers de la KSGL! Nous allons jouer notre match contre la Cale!
– Roméo: Ha ouais la Cale! Hey bien maitre, nous allons encore une fois se mesurer à des Gobelins! Chic ça non hein les amis?
– (À l’unisson) le reste de l’Équipe: Ouais super des Gobos !

– Maxine: C’est à ce moment là que j’ai cru important de sortir de ma discrète nonchalance et d’ouvrir la porte. Visiblement, Le Dramaturge avait des informations erronés et en tant que bonnes personnes c’est mon devoir de l’informer! C’est à ce moment que je fis éruption dans la pièce!

– Maxine: Hey bonjour l’équipe! Bien que j’ai malheureusement entendu une bribe de votre conversation, permettez moi de vous corriger. Vos adversaires pour la Classique ne seront pas les Gobelins de la Cale!
Fixant le nouveau venu de ces yeux rouges braises, l’air fâché, le coach prit la parole:
– LD: Ha oui et qui ce sera alors? Hum? Toi tu te prends pour qui hein? Un maitre en subterfuge ou bien en plaisanterie? Allez triple andouille parle!
– MD: Hey bien non non je suis pas un maitre, plutôt un reporter, cherchant de l’information! Je vous assure que mes sources sont vraies. Vous jouerez plutôt contre L’ASpartant!
-LD: Damned, les sorciers se sont encore trompés? Les guerriers à moitié nu en pagne là?
MD: Très vrai, ceux contre qui vous avez perdu en début de saison là?
Fixant toujours l’abrutit de reporteur, le coach répondit:
-LD: Oui oui tu as raison, mais ce n’était pas la même chose. Ils sont changés depuis, ils on un nouvel uniforme! Ils ont pris de l’expérience non? Que cela me tienne, nous les affronterons la tête haute sur les planches! Je pensais nommer cette rencontre la purge du culte de Maglubiyet, mais ce titre était destiné à La Cale. Voyons voyons pour des guerriers humains voyons voyons…

Le Dramaturge faisait maintenant les 400 pas dans la salle, l’air pensif, son esprit bouillonnait littéralement… Entretemps, la belle sorcière Ophélie au cœur sombres mais aux charmes digne d’une succube s’approcha de moi, ho noble reporter!
-Ophélie: Alors mon beau jeune homme, ça vous plais ici? Vous aimez notre costume? Comment le trouve-vous sur moi? Il me fait bien non?
Visiblement j’étais gêné, moi jeunot sans trop d’expérience avec la gente féminine, j’osa de dire:
-MD: Ho oui vous avez un jolie cu, custume…

Rougissant et embêté devant la belle sorcière, c’est à ce moment sans trop se faire attendre, l’auteur de l’équipe, le grand maitre de jeu et de la mascarade prit la parole!
– LD: J’ai trouvé le titre de notre prochaine représentation: Les Assaillants du Fond du Gouffre Oui oui une bande d’elfe noir assoiffé de sang, veulent envahir une communauté d’humain paumé, mais ce village est gardé par des guerriers athlétiques spartiates! Excellent! Classique des jeux de rôle de mon enfance et disons le, ça fait la job!
Soupirant en regardant Ophélie, Le Dramaturge reprit:
– LD: Ophélie lâche ce reporter paumé! Garde tes forces, tu auras 13 beaux guerriers à « charmer » dimanche soir! Ho oui ce sera une rencontre classique qui je vous le garantis, offrira un excellent challenge! Bon allez petit MD de reporter de merde, dégage laisse les vrais maîtres travailler maintenant!

– MD: Monsieur c’est que c’est que je suis légèrement indisposé en ce moment, voyez-vous, j’ai eu disons heu…

–  LD: Bordel d’amateur! Ophélie occupe toi de lui alors… Les autres, allez pratiquer vos textes et surtout vos mouvements. Je veux du dynamisme!

Message de la direction du Pamphlet: Veuillez noter que malheureusement, notre reporter Maxine Dénis sera absent pour quelques temps. Une blessure au bas du corps ne lui permettra pas de continuer son travail!

Un défi hivernal pour le Traversier

lomer-gouinOn ne dort jamais sur un fleuve tranquille à bord du Lomer-Gouin. Les traverses entre les deux rives de la région de Québec sont toujours aussi difficiles. Le fond de Cale du traversier s’efforce, malgré quelques revers, à rendre fier le capitaine du bateau et l’équipage veut être le meilleur que le traversier n’aura jamais eu.  Tête d’ancre en acier a reçu une nouvelle ancre en Titane et il se pratique à l’envoyer le plus loin que possible dans le fleuve à ses temps morts (et quelques fois avec les gobelins qui la tenaient)… Grâce à son nouveau jouet, il est encore plus costaud qu’au par avant.

Le capitaine vous annonce que le traversier sera en fonction tout le temps des fêtes et ce pour le plus grand bonheur de tous.

Iporc et le lac Sagras – Missing in action avec Chuck Norris

Apparement, le chauffeur de car du Hogs, en entrant verbalement la destination du Stade Sagard avec Siri sur son Iporc, celui-ci aurait donné les mauvaises coordonnées géographiques. Il faut aussi comprendre que le dialecte orque donne du mal au appareil de haute technologie, se faire baver dessus par une haleine orque, de quoi faire peur à Steeve Jorcbs lui-même et Chuck Norris.

Toute l’équipe s’est retrouvé au Lac Sagras reconnu pour ses Touladis bien gras et la clarté cristalline de son eau limpide. Malheureusement, le lac Sagras se trouve à des kilomètres du Stade Sagard, trop peu, trop tard, l’équipe est arrivée à mauvais port et s’est retourné, pu de bord.

Il ne reste qu’un weekend pour disputé ce match… tant attendu… A+ Les Bloodbowlers…

Le Hogs se perd dans la cambrousse

hogs_bus

Long est le chemin vers la contrée de Sagard, parsemés d’embuches est la voix dirait notre ami Yoda. Le réchauffement allait bon train, les skinks faisaient des pointes de vitesse sur plus de la moitié du terrain, les saurus mordaient a belle dent, les sacs d’entrainement et les hommes de bois. On pratiquait les jeux longs contre une équipe en manque de vitesse, cage à gauche, cage à droite. Percy, très fier de ses poulains en avait quasiment une larme à l’oeil. Les pompoms girls de 8′ s’en donnait à coeur joies. Les fans des Sauriens commençaient à s’agglutiner au stades… Le tail gate tirant à sa fin. Mais où sont les partisans des Hogs… Où sont les Hogs… peut-être un incident de transport, peut-être ce sont-ils défilés… Nous consulterons les oracles pour l’avenir de ce match…

A+ les bloodbowlers.

Ordures Québec Vol. 3

Bonjour chers lecteurs et lectrices de cette publication putrifiée.

Notre reporter vedette Joe Lacanne a suivi les faits et gestes des Avariés dans les derniers jours.   L’équipe a décidée de tester la Ligue noire en affrontant un coach d’expérience qui donna la vie dure aux Avariés.

C’est devant une foule de 22 000 choses ,partagé égale entre les fonds de cale et le dépotoir, que les hostilités furent lancées.   Les Cales avait droit à deux puissants stars players et de magnifiques Bloodweisssssssserrrrr…  mauvais présage devant les émissaires de Nurgle.  Un match soldé par une victoire de dernière minute de 2-1 pour les Avariés.

Voici les commentaires d’après match de Bilbon The Dark

Joe:   M. The Dark, soirée encore très difficile pour vos guerriers et Shy-Sty….

Bilbon:   Effectivement, je crois que des halflings seraient plus efficace au combat que mes grosses bêtes molles.

Joe:  Si je me trompe pas il y a une seule partie ou vos guerriers étaient en feux…

Bilbon:   Ouin t’as pas besoin de me le rappeler… 4 sorties un match…  ouffffff… ça pue don bien ici!

Hier soir, les Aspartants les aspirants M. Net hahahaha venaient se salir au Centre Immondice…  Encore un match gagné de peine et de misère par nos champions.  2-1 et encore une fois seulement 2 sorties dans ce match et pas en provenance de nos joyeux guerriers.

Joe :  M. The Dark vos supporters commence a hués vos gros joueurs…

Bilbon:   Heille Lacanne…  j’étais là pas besoin de me le dire.   Je vais devoir trouver une solution, car ces grosses bêtes flasques porte des gants de velours pendant le jeu.   On dirait des gros oursons que tout le monde veut se coller dessus…    Ils devraient avoir peur d’eux les fuirs.

Joe:   On pourrait dire qu’ils sont comme des gros Calinours en plus putrifiés?

Bilbon:   Ouais j’aime la comparaison  j’ai une ligne d’attaque de Nurglinours!   Je vais allez aux vestiaires leurs apprendre comment ils sont perçus et appelés par nos fans.

Joe:   Heuuuu ne parlez pas de moi svp…  M The Dark….  M The Dark…

Trop tard il a quitté aussi rapidement que quand on déverse de l’eau usée dans le fleuve me rappelle plus ou.

Les Démons cèdent le premier rang!

demons-83

Le duel très attendu entre les Démons et le Buzz n’aura pas déçu. Le match s’est soldé par un score d’un partout. Après une défensive pénétrante du Buzz appuyé par une foule favorable, les Démons répliquèrent avec un jeu de passe chaotique. Les 2 équipes s’épuisèrent jusqu’au sifflet final sans pouvoir marquer à nouveau. Le Buzz subit le plus de dommage, encaissant 6 sorties contre 3. 

Lorsque la proportion d’ogre par partisan dépasse un certain seuil, des scènes de violences injustifiés peuvent survenir. Ce fut le cas dès le botté d’ouverture, alors qu’un groupe d’ogre se mit à lancer des snotlings sur le terrain pour protester l’absence de Nobla le Teigne payé pour réchauffer le banc. Une fois l’émeute terminée, les Démons se lancèrent à l’attaque plaquant 4 ogres d’entrée. Le Buzz opta pour la qualité plutôt que la quantité agressant Dakini avec pas moins de 5 joueurs. Le match de Dakini se termina sur le coup. Pendant ce temps, Dobby Doom longeait la ligne gauche, protégé par Chuck. Ce dernier s’éloigna un peu trop de sa mission. Frappabord utilisa toute sa grâce pour enchainer 2 esquives et lancer Dobby dans la foule. La foule lança le ballon aussi près que possible de la zone de but démoniaque. Chuck s’enfargea dans son ombre laissant le passage libre pour Gruîîîî qui après une brillante envolée inscrivit son équipe au tableau.

Les Démons reçurent à nouveau le ballon et encore une fois des snotlings volèrent sur le terrain permettant au Buzz de replacer leur défensive d’une façon plus hermétique. Chuck, promu porteur après la blessure de Dobby, dû tenter une passe difficile. Coup de chance, alors qu’il atteint Seropo Sitif au lieu de Will Smith. Après un blitz et une esquive hasardeuse, Seropo nivela la marque.

Décidément, les fans prirent goût à lancer des snotlings sur le terrain. Les arbitres jugèrent qu’après ce délai, du temps serait ajouté au chrono. Malheureusement pour le buzz, Flocon fut saisi d’un élan humaniste refusant de lancer son coéquipier afin de prouver que les snotlings sont autre chose que des projectiles de première qualité. Quel imbécile!

Après toutes les agressions subites en première demi, les Démons durent aligner leur botteur sur la ligne de front. Le botté se retrouva en pleine foule. Apparemment, les fans comprirent le message de Flocon et utilisèrent un des snotlings comme cible pour leur rocher. Heureusement, le pauvre s’en sorti indemne.  À défaut de recevoir un chat, Grumeau reçut le ballon. La cage du Buzz progressa efficacement, mais la combinaison de blitz douloureux et d’arbitre appelant des agressions illégales laissa le Buzz à court de snotlings à lancer. Forcés de se forcer une brèche, les ogres se buttèrent à des goules plus résistantes que prévu. Gargoule réussit même à plaquer Grumeau. Les morts-vivants voulurent clouer le cercueil adverse, mais le sifflet final vint trop tôt.

Avec une performance de 3 sorties, Will Smith fut élu joueur du match et il en profitera pour aiguiser ses tacles en plonger. GruÎÎÎ mérita sa retraite après son touché qui restera à jamais dans les anales de l’équipe.

Félicitations à tous pour ce beau début de saison, je crois qu’on a un record pour le plus de match joué en un mois!

Le Tsunami repart bredouille

Les snotlings Spliiiish et Pschiiiit ont marqué chacun un touché dans une victoire de 2-1 du Buzz sur le Tsunami, ce dimanche soir. En récompense, les deux joyeux comparses ont été mis à la retraite !

Pschiiiit a donné les devants au Buzz sur un vol de ballon en toute fin de première mi-temps pendant que ses copains Snots piétinaient rigoureusement ce que la formation du Bourgneuf laissait choir à (trop) basse altitude. Le Tsunami a repoussé la moitié des snotlings qui se sont dirigés vers eux pendant que leurs vis-à-vis ogre ont accordé ce qui devrait s’approcher d’une moyenne réglementaire d’absences d’esprit. Le très songeur capitaine Flocon s’est octroyé la part du lion des laisser-allers.

« Je pense v’aiment beaucoup t’op su’ le jeu. J’ai l’imp’ession de ma’cher dans la boue, d’êt’e seul su’ une île. »

Le capitaine Flocon a toutefois admis que ses collègues et lui ont commencé à regarder un peu le classement général.

Déjà.

« Oui, on le ‘egarde, a-t-il répondu, mais c’est tout un cha’abia. Le coach dit qu’il pense qu’on est pas mauvais et qu’on va continuer de fai’e bien tant qu’on va continuer de fai’e mal. »