Archives pour la catégorie Échos des Pros Fondeurs

LES CANONS VOIENT JAUNE DANS LA ROUGE

Avec le support enthousiaste de ses nouvelles Pom-Pom Girls, les Canons disputaient samedi leur 17ième match de la saison.  Cette fois, contre les flamboyants Bestboyz de Longueuil, une équipe Orque de la ligue Rouge, dont tout l’équipement est de couleur jaune et même leurs horribles tronches grimaçantes et leurs mains démesurées portant la peinture de guerre de la même couleur que leur uniforme.  Aveuglant !!!

Nos petites dames, pourtant assez costaudes, avaient l’air de minuscules, « mignons et attachants » Snotlings, tellement elles étaient submergées dans cette marée jaune, coachée par Gorge Brasseur, un sympathique vétéran de la première édition du jeu. Comme il fallait s’y attendre, les peaux-ver…  jaunes ont facilement disposé de nos protégées par la marque de 2 à 0 avec 3 sorties contre 2.

Les supporteurs ont dû retenir leur souffle durant au moins 45 interminables secondes, le temps que notre Apothicaire Fluide Runique sorte de son inactive torpeur pour réussir la résurrection miraculeuse de notre future championne Jasmine Théglacé qui s’en est tirée, Ennéfel merci, avec une simple commotion.  Les stépettes des Triplettes ont apporté beaucoup de joie et de rigolades parmi la foule, mais sur le terrain les joueuses, le plus souvent sur le ventre à brouter l’herbe, avaient plutôt tendance à rire jaune.

Après le match, le coach des Canons a déclaré : « On n’est pas mazo. Nous aussi on n’aime pas perdre.  On haït ça!  Mais chez les Naines et les Nains, on est tenace, plus persistants que n’importe qui.  On avait prévenu nos partisans en début de saison d’être patients.  Merci d’avoir fait preuve de la plus grande tolérance envers nous!  Lâchez-pas.  Nous on ne vous lâchera pas. »  (Il me semble qu’on l’a déjà entendu celle là)

Résultats du match:
Bestboyz 2 touchés 3 sorties,
Canons 0 touché 2 sorties.

Un petit air réconfortant pour le Buzz

Les Triplettes de Titville étaient en répétition hier au stade des Canons et se sont amusées à adapter leur grand succès pour aider le coach du Buzz, ses Ogres et les si « mignons et attachants » Snotlings, à retrouver le moral.  Elles nous ont gentiment accordé une entrevue improvisée au centre du terrain.  Voici les paroles (sur l’air connu):

J’voudrais finir ma vie à la Ruche Où où ? – Même si c’est pas trop Ogre les rimes en « ou » – Mais je veux être buzzée, triplement buzzée – Aussi Buzzée qu’les triplettes de Titville

(Allez les filles…) Swinging Yin-Yang Rendez-Vous – Snotling dancing poup pidou –       Vaudou cancan, balais tabou – Au Buzz le Swinging Rendez-Vous

NOUVEAU : Des Pom-Pom Girls aux matchs des Canons – une ambiance galvanisante

Madame Filomine Cassepierre, récemment nommée responsable de l’ambiance au Stade du Cratère de la Vieille Mine Abandonnée est fière d’annoncer l’arrivée des Triplettes de Titville à titre de Pom-pom girls des Canons.  Les sœurs Criblette, Minette et Piquette Bronzétoile chantent, dansent et font mille stépettes pour le plus grand plaisir des petites et des petits.  Elles  ne manqueront pas d’ajouter un peu de piquant aux incessants carnages de l’équipe qui, il faut bien l’avouer, deviennent tout de même un peu lassants à la longue.  En outre, un vox-pop sera instauré après chaque match local, afin de déterminer le choix du Joueur le Plus Valiouébeul selon la foule, pour lequel les Triplettes seront des candidates éligibles.  Venez nombreux au stade pour encourager vos Canons et vous amuser avec les Triplettes de Titville.

PUBLICITÉ :

Après chaque partie locale des Canons, oubliez le résultat du match!  Venez festoyer et danser aux soirées « Swinging Titville Rendez-Vous » animées par les Triplettes de Titville à la Taverne de la Grotte Polyglotte.  Une choppe de Burgman est offerte gracieusement aux dames non accompagnées.  C’est chou!

(Sur l’air des Triplettes de Belleville https://www.youtube.com/watch?v=0wstA1AXH5M ) : « Swinging Titville Rendez-Vous, Enclum’ dancing boum dilou, Vaudou cancan, balais tabou, Au Titville Swinging Rendez-Vous »

FIN DE LA PUBLICITÉ

Interrogé par une meute de journalistes sur la décision de la direction, qualifiée de honteusement non stratégique par les connaisseurs, puisqu’elle augmente inutilement la valeur de l’équipe, le Coach Sledge a calmement déclaré : « Inutile?  Non.  Mais cette décision n’est pas du tout stratégique, elle est purement ludique.  À ce stade de la saison c’est tout ce qui compte pour nous ».

(Paroles originales et adaptation Canons au s_richard01ACommercialHotmailpointcom)

Boulets Rouges de Fort-Chambly – Accueil des recrues du Club École des Canons

La journée d’hier était consacrée à l’accueil des recrues sélectionnées par les Canons lors du repêchage IX de la KSGL. Nos apprentis reporteurs vous présentent les faits saillants de cette journée remplie d’émotions et… quelques surprises étaient au rendez-vous.

Astrid

Premier choix au repêchage, Astrid était très attendue par les Titvillains et les Titvilaines au petit aéroport du St-Hubert à Titville, tôt hier matin. Croyant débarquer à l’aéroport international de Québec, elle arborait le chandail bleu et blanc fleurdelysé des Nordiques.  Il n’en fallait pas plus.  Tous étaient déjà sous le charme de la petite Astrid venue du Nord.  On entendit un groupe scander le nom d’Astrid Splatchsny, du nom des frères vedettes de ladite équipe de Québec.  Mais selon la majorité des partisans, celui d’Astrid La Nordique lui sied davantage, avis qu’elle partage volontiers.

William Dalton

Fait cocasse, une joueuse de petite taille portant de fausses moustaches et le nom de Willie-Anne Dalton s’est présentée au camp des recrues des Boulets Rouges. Il semble que notre deuxième choix soit en ce moment enchaîné à perpète dans un cachot isolé quelque part près de la frontière du Mexique.  Vérifications faites, il s’avère que la joueuse possède toute les caractéristiques et compétences d’une coureuse de talent, ainsi qu’un sens de l’équilibre absolument exceptionnel.   Alors, compte tenu qu’aucun autre joueur ne répond au nom de William Dalton, et sous réserve de l’approbation de la KSGL, Mme Willie-Anne Dalton se joindra au Club École des Canons de Titville.

Gadelkanal

Le joueur Gadalkanal est arrivé torse nu avec l’inscription LGBTI peinte sur sa poitrine, revendiquant le droit d’être une joueuse à part entière dans l’équipe des Boulets Rouges. À sa demande, une correction a été apportée à son nom qui sera dorénavant Gadelle Kanal.

Amonkhet

À son arrivée au stade du Fort-Chambly, Amonkhet semblait contrarié d’avoir été repêché par une équipe de filles. Magicien de l’école de mystification, il sortit prestement de ses poches, de ses manches, de son chapeau, de derrière son oreille ou de nulle part un jeu de cartes d’identité, passeports et papiers officiels sur lesquels on pouvait lire les noms de RamoneRat, Amon Rè, Toutankhamon, Hammon Bétrois, Ah-Mon Sacripan.  Puis dans une transformation des plus spectaculaires, elle se présenta, tout sourire, comme Amonkhet, future bloqueuse des Canons de Titville.

HÉCATOMBE CHEZ LES CANONS

Encouragés par leur précédente performance contre le Buzz le 10 décembre dernier, où le capitaine New Ogre avait été expédié en moins de deux de vie à trépas, la très solide équipe des Canons et son Coach, vraiment pas aussi solide, se sentaient d’attaque pour poursuivre leur apprentissage auprès de l’humble Hum, le sympathique coach philosophe du Buzz. Et côté pédagogie, ils ont été servis.  La défaite de 2-0 n’est pas étonnante du tout, mais les 3 sorties subies, dont 2 commotions graves, ont eu l’effet d’une douche d’eau froide sur les Canons, d’autant plus qu’elles ont été provoquées par des nuées de Snotlings, et avec des coups vicieux en plus, c’est le comble!  Oui, oui, ces infectes et répugnantes petites créatures!

En début de match, l’Apothicaire a dû déployer son immense talent pour rafistoler notre Tueuse de Trolls vedette, la #5 Mimine Grenue. La future championne pourra heureusement revenir au jeu après 1 match de repos.  Par la suite, les nuées d’insectes ont poursuivi leur incessant tournoiement infernal autour de nos préférées, réussissant à affaiblir de façon permanente la résistance de la Bloqueuse # 12 Flamèche Degraïnder puis, comble du malheur, de notre Blitzeuse vérétan, la #4 Frida Murdegranit, qui ont toutes deux subi une perte de 1 point d’armure.  Les deux joueuses ont déjà annoncé qu’elles prenaient leur retraite.

Après le match, la Blitzeuse #3 Frida Peaudechagraind déclarait, l’air dépité : « On était sur un nuage, malgré nos 14 défaites. On avait connu une excellente séance de repêchage.  On sentait qu’on progressait, lentement mais sûrement.  Avec quelques pertes, bien sûr, mais rien de trop grave. »  L’air abasourdi, le Coach Sledgehammer commentait pour sa part : « Ouais, le Blood Bowl est un sporrrt violent.  Vrrraiment… »  Enfin, il ajoutait : « C’est grrrâce au courrrage et à la déterrrmination de joueuses générrreuses et engagées, comme Madame Murrrdegranit, que les Canons parrrviendrrront à bâtirrr une équipe fièrrre et digne… »  Et bla bla bla…  AOUTCH !!!

– Excusez-moi de vous couper Otto mais on avait dit 100 mots et vous en êtes à plus de 300 là.

– Mais Vince, j’étais juste sur le point de décrire la performance des Canons avec 4 sorties dont 1 mort, ce n’est quand même pas rien.

– Des Snotlings Vince, c’est rien. Et plus t’en écrases, plus il en revient.

– Et la brève rencontre d’après match entre les Coach, je voulais épiloguer sur l’apprenti et son mentor…

– Ha ça par contre, il fallait le mentionner. Mais c’est assez bref comme ça, on avait dit 100 mots. Bon mille mercis Coach Hum! Nos partisans et nous, apprécions énormément l’aide que vous apportez à ce pauvre Sledgehammer.

À la prochaine chers lecteurs !

Les Canons – Premier choix au repêchage de la KSGL

Hier dimanche  se tenait, dans la belle grande ville de Québec, le Repêchage IX de la Kasse Gueule. Les Canons de Titville, bénéficiant du tout premier choix.  Après avoir résisté à toutes les offres alléchantes des autres équipes afin de ne pas décevoir leurs partisans, ils ont récolté une Coureuse d’exception possédant une force hors du commun, Astrid.  Retenez ce nom mesdames et messieurs.  Depuis toute petite (selon nos sources elle l’est encore et c’est tant mieux), la jeune et robuste guerrière venue du nord rêve d’atteindre les plus grands honneurs de la Ligue Kasse Gueule afin de pouvoir entrer au Val-Halla la tête haute.

Dans un point de presse nocturne, dès son retour à Titville, le Président de l’Équipe, M. Vaocassepipe a dévoilé les noms et le parcours des jeunes joueuses et joueurs sélectionnés par les Canons. Ces personnes étaient malheureusement absentes lors de la cérémonie du repêchage puisqu’elles proviennent toutes de contrées éloignées.  Les Canons ont opté pour la rapidité en sélectionnant trois coureuses.  Outre Astrid, la joueuse venue du Nord, William Dalton présentement en vacances dans l’Ouest lointain (18e choix de la 2e ronde, avec la compétence supplémentaire : Équilibre) et Gadelle Kanal provenant d’une île du Pacifique (1er choix de la 3e avec Passe Rapide) joindront les rangs du Club école.

Finalement le quatrième choix de l’équipe s’est arrêté sur un Bloqueur solitaire aux pouvoirs obscurs nommé Amonkhet. Descendant d’une longue lignée de rois, ce joueur provient d’une lointaine vallée fertile entourée de sable et de drôles de montagnes carrées et pointues.  Vaocassepipe entend convaincre le Coach Sledgehammer Orr d’utiliser chacune des recrues dans au moins 1 match, d’ici la fin de la saison.  Après tout, dit-il, « Nous avons perdu presque tous nos matchs, on n’a rien d’autre à perdre ».

Et pour en finir avec la fin, enfin, c’est avec beaucoup d’enthousiasme qu’il a dévoilé le nom et les couleurs (plutôt la couleur) du club école des Canons, Les Boulets Rouges de Fort-Chambly.

CLASSIQUES: LES PARIS SONT OUVERTS! – MAIS OÙ SONT LES BOOKMAKERS?

Lettre ouverte de Fan O’Nyme

Ici, du tréfonds de notre mine, on suit les stats de la KSGL. Surtout depuis l’arrivée de nos chouchous, les Canons.  (Non mais regardez-les, elles sont pas Canons ces filles ?  C’est sûr que sur le terrain ça manque un peu de poudre.  C’est pas des Gros Canons, comme le disais si bien Quitoo Dooble, juste des petits canons…  Heu p’t’être même des pétards mouillés…  Mais, sont y assez Pétards ces filles ?  En tout cas nous ici à Titville, on les adore.  Fin de la parenthèse.)

On regarde avec beaucoup d’intérêt les résultats des Classiques de la Ligue blanche, mais aussi de la Ligue Noire. Les bookmaker-analystes Gratt’noix Faibl’watt et Quitoo Dooble avaient visé pile dans le “bull’s eye” (pas celui de Farlouche j’espère), à la mi-novembre avec leurs prévisions de classement.  Les deux positions supérieures ont défait les autres positions dans chacune des Ligues.  Ils ont donc 100% à date.  Mais peut-on prédire que les deux matchs de finales qui seront tenus sous peu suivront la même logique?

Dans la Noire, Gratt’noix avait classé le Komodo au 1er rang et le Buzz au 3e.  J’suis pas certain, mais les Lézards ont bôôôôôcoup d’expérience comparé au Buzz avec ses jeunes-ogres-bovins-anarchiques-inexpérimentés et les petits tas qu’ils laissent autour d’eux.  C’est sûr que le coach Hum est un ratoureux.  Il a plus d’un lapin dans son chapeau.  Mais je m’demande bien s’il sera capable de souffler assez de vent pour faire lever ses cerfs-volants tout le long du match (wow j’suis presqu’un vrai poète 🙂 …  Pouêt -pouêt, je voulais dire ses cerveaux lents).  J’aimerais bien avoir l’avis de Quitoo Dooble là-dessus.

Le point de vue de Gratt’noix Faibl’watt sur la finale de la Blanche serait aussi bien apprécié.  Qui devrait l’emporter, les puissants et expérimentés Khorneflakes (on les connait nous autres!) ou les Mascarades, superbe équipe avec qui on a bien hâte de perdre 🙂 (demandez à Vince, notre journaliste vampire, qui n’arrête pas de nous parler d’Ophélie par-ci, Ophélie par-là) ?  Je vous dirais peut-être que je vais me fier aux prévisions de Dooble en novembre, qui classait les Khorneflakes devant les Mascarades.  D’autant plus que j’ai encore 1900 bâtons de boudin glacé « Frosty Freeze » à vendre.  Essayez-les, c’est délicieux et rafraichissant, Vince en raffole.

LE CAPITAINE NEW OGRE, DU BUZZ, S’ÉCRASE COMME UNE MÉTÉORITE  – LE ROULE-MORT ZÉCRAPOUTI SOUHAITE BONNE CHANCE AU NOUVEAU RETRAITÉ

Le Fanzine des Canons de Titville

Le coach des Canons a reçu hier une autre belle leçon de Football Fantastique, cette fois dans une victoire de 2-0 du Buzz de la Haute-Saint-Charles.  Sledgehammer Orr, arborant un large sourire malgré la défaite, commentait ainsi :  « On a maintenant dix matchs derrrière nous et je sens qu’on commence à assimiler les bases du jeu.  On commence…  Oui…  Les bêtes monstrrrueuses avaient l’airrr bien motivées ce soir.  Les Trolls n’ont pas rrregarrrdé souvent les mouches au plafond et ne nous ont vrrraiment pas lâchées, mais comme toujours, nos filles ont été solides.  Il y avait des drrrôles de petites crrrotte frrrétillantes sur le terrain, bin tabarrrouette, c’était quasiment plus agrrressif que leurrrs grrrands frrrères ces bibittes là…  Des Snotlings, excusez-moi. »  Outre le capitaine du Buzz, les canons ont réussi une autre sortie, je pense que ça s’appelait Fliiiish.  Ça semblait presque indécent d’accepter les deux gros points d’expérience pour cette si petite chose, mais après réflexion, on n’a pas à culpabiliser, cette sortie de notre bloqueuse Flamèche Degraïndeur a été pratiquement aussi difficile que celle de l’autre grosse brute.

« Je tiens à remercier chaleureusement tous les coachs de la Kasse Gueule qui nous ont mis à l’aise dès notre arrivée et qui ont pris le temps de nous transmettre avec patience leurs connaissances du jeu.  Si on ne se revoit pas avant, je vous souhaite de Très Joyeuses Fêtes! »

LE STADE DES CANONS FAIT JASER

Le Fanzine des Canons de Titville

Après l’inauguration du Stade de la vieille mine abandonnée, aménagé avec une surface de jeu en gazon, un comité Antichochottes a organisé vendredi dernier une imposante manifestation devant l’Hôtel de ville de Titville pour réclamer un « vrai stade de Nains ».

Prenant la parole devant ses partisans survoltés, le porte-parole du Comité, Inertio Rockancestral, a réclamé l’enlèvement immédiat de toute végétation afin de ramener la surface de jeu à son état pierreux initial. Selon les Antichochottes, les équipes adverses et de leurs partisans ont depuis toujours redouté d’affronter nos équipes à cause de la terreur qu’inspire les nombreux crânes fracassés et les coudes ou genoux usés jusqu’à la moelle sur nos si jolies surfaces inhospitalières.  « Ce nouveau stade est une atteinte flagrante et inacceptable à la réputation de notre peuple tout entier. »  Dans le même souffle, il ajoute que « l’aménagement actuel constitue un dangereux précédent qui nous conduira inévitablement vers la destruction des innombrables chef-d’œuvre du patrimoine que nous ont légués nos ancêtres depuis tant de générations. »

Sous les huées des manifestants, la mairesse, Roseau Souplekevlar, a pour sa part déclaré qu’il n’était pas question de donner suite à leurs revendications, qu’un peu de verdure était absolument nécessaire pour respecter la réglementation municipale d’urbanisme qu’elle qualifie de moderne et progressiste, et que cette infrastructure sportive financée par les taxes servira également à d’autres manifestations sportives et culturelles locales.  Pour tenter de calmer le débat, le pdg de Patentes Internationales et propriétaire des Canons, Mongros Vaocassepipe, a ajouté que « nos adversaires doivent craindre notre équipe et non pas le sol de nos ancêtres, si vénérable soit-il.  Avant ils bouffaient de la roche, à partir d’aujourd’hui QU’ILS S’ÉTOUFFENT AVEC DE LA TOURBE !!! »  Et du même souffle « Tout le monde à la brasserie, c’est ma tournée!

Comme d’habitude, la manifestation terminée, le débat s’est transporté à la brasserie du coin dans les éclats de voix et la bonne humeur habituelle.

DÉFAITE DES CANONS CONTRE LES DÉMONS, UN MATCH À OUBLIER?

Le Fanzine des Canons de Titville

« Ah! On a joué contre les démons?  J’m’en souviens pas…  Quand?  La semaine passée? »  C’est ce qu’a déclaré le Coach Sledge au lendemain de la neuvième partie des Canons cette saison, qui affrontaient les puissants Démons de Charny au stade de la Vieille mine abandonnée.   « Non, sans blague, ils nous ont trop bien fait paraître.  On a réussi une belle montée qui, même si elle s’est soldée par une manœuvre aussi désespérée qu’inutile, nous a redonné confiance à notre capacité de progresser sur le terrain. »

Mimine Grenue, désignée à titre de joueuse la plus valable de la partie, a assez bien résumé le match : « Nous, on va s’en souvenir des Démons. La liste de leurs exploits parle pour eux.  Ils sont rapides, agiles et surtout, ils ont un jeu de position d’enfer!  Difficile à contrer.  Je suis certaine qu’ils ont décidé de nous ménager.  Ils étaient trop sur la défensive, s’exposant ainsi aux blessures et on en a profité.  J’ai l’impression qu’ils étaient un peu fatigués en fin de match, le voyage peut-être…  Chose certaine, les morts-vivants n’ont pas beaucoup d’énergie et nos 4 sorties le démontrent bien.  Et on n’a même pas joué salaud. »

Visiblement plus à l’aise dans son rôle, le Roule-Mort Groger Zécrapouti a pour sa part réalisé deux importantes sorties, à la grande satisfaction des 13 000 partisans. « Y’a pas d’gloire à tuer d’la Ghoule, vous savez.  Si on veut gagner, va falloir marquer des touchés » a-t-il déclaré.  S’il poursuit sur cette voie, ses coéquipières auront plus d’espace pour manœuvrer et les succès offensifs seront au rendez-vous.  Rappelons cependant qu’il reste bien d’autres problèmes à régler à l’attaque.

Merci à nos partisans pour leur appui indéfectible. On n’a pas encore perdu de popularité.