Actes XIV Les Voyages de Goulliver – Mascarades VS Buzz

Salutations à vous gens messieurs et gentes dames. Votre magazine sportif-culturel Le Pamphlet est heureux de vous annoncer  la nouvelle sortie sur les planches des Mascarades de Champlain. Ce mardi 20 février 19h30 en visite à La Ruche, la troupe d’Elfes Noires vous présenterons:

Actes XIV – Les Voyages de Goulliver

Une troupe de marin sous les ordres du capitaine Goulliver font naufrage et ce retrouve sur une île étrange où habite un peuple étrange: Les Lilliputes. Ces êtres séparés en deux clans: les petits-boutiens et les gros-boutiens se font constamment la guerre. Pris entre des guerres, les marins de Goulliver devront survivre et trouver un moyen de retourner chez eux. Comment les pauvres marins se débrouilleront-ils face à ces fils de Lillipute?

Comédie satyrique qui explore les mœurs de sociétés bien différentes à l’ordre établis.

Ne manquez pas ça!

Difficulté pour faire des traversées

Suite à des rénovations sur le Lomer-Gouin, le navire ne peut plus faire autant de traversées que nous le voudrions. Les quarts de travail de notre équipage seront réduit au cours des prochaines semaines.  Nous aurons l’occasion de vous servir de temps à autre, mais comme le navire sera à cale sèche sur plusieurs heures de la journée, nous ne pensons plus que nous serons en mesure de battre le record du nombre de traversées de la saison.  Et voici les prochaines occasions pour des traversées: mercredi et jeudi.

Le Buzz et les brouillards de coco

L’ogre Vietcogne raconte : « Cont’e la Cale, j’ai eu de la difficulté à t’ouver mon chemin jusqu’à la zone des buts – pas pa’ la faute aux effets ‘ésiduels de ma dè’niè’e cuite, mais pa’ce que c’était b’umeux dans mon coco. Je voyais à peine les signaux de mes coéquipiers. Je suis quand même a’ ‘ivé à destination en sécu’ité, mais je continue à me demander ce qui cause ce b’ouillard de coco. »

Le brouillard de coco est fait de petites particules d’eau – un peu comme un nuage, mais beaucoup plus proche du nez. Quand le cerveau d’un ogre surchauffe et atteint la température du point de rosée, l’air contenu dans son cerveau devient saturé à 100% d’humidité. C’est à ce moment que cette eau condense et forme un brouillard de coco.

Le brouillard de coco est plus commun que la moyenne chez les ogres du Buzz parce qu’ils sont souvent exposés à des snotlings et que les gouttelettes tendent à se former autour de ces particules. Avez-vous déjà entendu la phrase « cet ogre est épais comme de la soupe aux pois » ? Elle provient de la couleur brun-jaune qui sort des narines des ogres en proie à un brouillard de coco. Que ça soit aussi la couleur des snotlings du Buzz n’est pas une coincidence.

Dernier droit : État des forces dans la Noire

Gratt’noix Faibl’watt est le gobelin bookmaker de la Kasse Gueule. À noter que ses propos n’engagent que lui et ne sont nullement représentatifs de l’opinion de la Kasse Gueule.

bookmakerIl était une fois trois p’tites semaines restantes à c’te fabuleuse Saison IX. Au classement d’la Noire, y a la Mère Grand, ses trois p’tits cochons et le Grand Méchant Loup. Si chaque p’tit cochon travaille à construire sa niche dans l’carré d’As, attention au Grand Méchant Loup qui va venir foutre le bordel là-dedans. Voici mon opinion éclairée là-dessus.

5. Démons

Les Démons ont gagné la dernière Coupe Blanche. Là, sont au fond d’la Noire. Ça prouve quoi ? Qu’y zont l’allure d’un Grand Méchant Loup ? Certainement pas ! Pour être honnête, y zont même pas l’air d’un p’tit cochon. Y zont tu plus l’air d’un bûcheron ? C’est chaud, c’est chaud ! Moi j’dirais plus qu’y zont l’air de l’arbre qu’est entrain d’abattre le bûcheron !

La prévision Gratt’noix : Timberrr !

4. Sauriens

Les Sauriens ont encore leur niche dans Noire même si les Gros Méchants Loups se sont obstinés à souffler fort dessus. En plus, avec 13 matchs joués, on peut pas dire qu’ces p’tits gros cochons se sont barricadés en attendant qu’le loup passe. Par contre, une fois en championnat, va falloir qu’y se sortent beaucoup plus qu’le bout d’la truffe. Ça devrait faire un beau méchoui à base de gros lards !

La prévision Gratt’noix : Y sont les seuls p’tits cochons à avoir fait leur niche en briques.

3. Buzz

Le Buzz aurait certainement pu s’asseoir sur ses snotlings pour fumer leur ruche en regardant l’temps passer. Que nenni ! Ils y vont pour les records les plus fumants. L’ennui c’est que ce faisant, nos potes sont entrain de se faire fumer. La question se pose donc; des records ou une participation au championnat ? En fait je suis pas mal certain qu’y se posent même pas la question.

La prévision Gratt’noix : Un burn out !

sauvages2. Sauvages

Une moyenne de 6.40 sorties sur 14 matchs, c’est du jamais vu ! La déforestation intensive dans l’voisinage des Démons a forcé ces Grands Méchants Loups à déménager du fond du classement vers l’amont pour trouver de quoi faire d’autres coupes à blanc. Là, y sont rendu à déboiser le terrain de Mère-Grand. Pas certain qu’à va être d’accord.

La prévision Gratt’noix : Ils vont bientôt passer des petits pots de beurre au solide.

komodo1. Komodo

Si la saison dernière, le monde était pas prêt pour qu’la coupe aille au Komodo, tout le monde est prêt c’te saison. La dernière fois où y a eu une domination de ce type dans la Kasse Gueule, Mère-Grand était une hipster. Depuis, c’te vieille antiquité a abattu les Démons, cochonné les Sauriens et fumé le Buzz. Vaudrait p’t’être mieux qu’le Grand Méchant Loup essaie pas d’lui niquer son bonnet.

La prévision Gratt’noix : Mère-Grand a un AK-47 accroché au-dessus d’son foyer.

LES CANONS VOIENT JAUNE DANS LA ROUGE

Avec le support enthousiaste de ses nouvelles Pom-Pom Girls, les Canons disputaient samedi leur 17ième match de la saison.  Cette fois, contre les flamboyants Bestboyz de Longueuil, une équipe Orque de la ligue Rouge, dont tout l’équipement est de couleur jaune et même leurs horribles tronches grimaçantes et leurs mains démesurées portant la peinture de guerre de la même couleur que leur uniforme.  Aveuglant !!!

Nos petites dames, pourtant assez costaudes, avaient l’air de minuscules, « mignons et attachants » Snotlings, tellement elles étaient submergées dans cette marée jaune, coachée par Gorge Brasseur, un sympathique vétéran de la première édition du jeu. Comme il fallait s’y attendre, les peaux-ver…  jaunes ont facilement disposé de nos protégées par la marque de 2 à 0 avec 3 sorties contre 2.

Les supporteurs ont dû retenir leur souffle durant au moins 45 interminables secondes, le temps que notre Apothicaire Fluide Runique sorte de son inactive torpeur pour réussir la résurrection miraculeuse de notre future championne Jasmine Théglacé qui s’en est tirée, Ennéfel merci, avec une simple commotion.  Les stépettes des Triplettes ont apporté beaucoup de joie et de rigolades parmi la foule, mais sur le terrain les joueuses, le plus souvent sur le ventre à brouter l’herbe, avaient plutôt tendance à rire jaune.

Après le match, le coach des Canons a déclaré : « On n’est pas mazo. Nous aussi on n’aime pas perdre.  On haït ça!  Mais chez les Naines et les Nains, on est tenace, plus persistants que n’importe qui.  On avait prévenu nos partisans en début de saison d’être patients.  Merci d’avoir fait preuve de la plus grande tolérance envers nous!  Lâchez-pas.  Nous on ne vous lâchera pas. »  (Il me semble qu’on l’a déjà entendu celle là)

Résultats du match:
Bestboyz 2 touchés 3 sorties,
Canons 0 touché 2 sorties.